accueil 
qui sommes-nous 
situation géographique 
nos villages 
recherche locations 
gîtes & locations 
chambres d'hôtes 
vins & producteurs 
activités 
évènements du val de Dagne 
nos partenaires 
Serviès en Val 211 mètres    250 habitants
 
Localisation
Joli village bien ensoleillé, bâti sur une petite éminence (La Courtine), au centre du Val de Dagne, non loin de la rivière « Alsou » et un peu à l’écart de la route de communication D3 qui relie Carcassonne à Lagrasse.

Nom

en 951 : villa Serviano (nom de personne romain : Cervianus); en1269 : Servia; en 1532 : Serviers; au 17e : Serviez

Histoire

Il était autrefois le chef-lieu de la baronnie du Val de Dagne. Sa position lui méritait de devenir le chef-lieu du canton.

Serviès, ainsi que les autres seigneuries du Val de Dagne, appartint d’abord aux comtes de Carcassonne, puis aux seigneurs de Termes.
Aux X111°s il fut vendu au chapitre cathédral de Carcassonne qui l’aliéna à son tour au XV1°s. Depuis cette époque, la seigneurie fut tenue par divers seigneurs et notamment par la maison De Calmès, propriétaire actuel du château et de ses dépendances.

 





Curiosités

Dominant le village, son château du 12e flanqué de deux tours rondes et d’une tour carrée, restauré au 16e , ne manque pas de charme (il ne se visite pas).
 

Une colonne en marbre blanc, qui semble être un pied d’autel mérovingien, se trouve dans le village, en face de l’ancienne poste, dans un petit enclos.
 

L’église, sous le vocable St Pierre et St Paul, a été rebâtie autour de 1870, suite à l’effondrement de la précédente.

Dans le jardin de la mairie (ancien presbytère), on peut voir l’ancienne cuve baptismale (baptistère) qui sert de bac à fleurs.

En été, des fontaines et une source (la font des tuiles), permettent aux promeneurs de se rafraîchir.


 

A l’entrée du village, en venant de Carcassonne, est érigée une croix de pierre sur laquelle est gravée un cerf sur le champ d’un écusson. Sur l’autre face est sculptée une main bénissant.
 

C’est la croix du « DEVES » (du devoir ?). Elle aurait été érigée après une grande peste et donnait lieu à des processions jusqu'à la moitié du 19e. On estime la date de sa fabrication durant la première moitié du 16e. Mais l’original qui se dégradait a été mis à l’abri dans l’église. Elle est posée sur une colonne de marbre blanc provenant du vieux cimetière.

La copie est installée sur la colonne originelle en marbre blanc elle aussi, qui est le réemploi d’une colonne gallo-romaine.

 

contact | informations légales | sites favoris | plan du site
Art de vivre en Alaric tous droits réservés 2010
renseignements
& réservations

04 68 24 45 16
04 68 24 05 82
newsletter
documents
   actualités
Identifiant :

Mot de passe :
mot de passe oublié